COHABITATION CACAOCULTURE ET FORETS : LES PARTIES PRENANTES FONT L’ETAT D’AVANCEMENT DE L’ICF

  
  

Ce mardi 21 mai 2019, le cabinet du Ministère des Eaux et Forêts enregistrait la présence d'une délégation de hauts responsables de l’industrie chocolatière mondiale, conduite par M. Richard SCOBEY, Président de la Fondation mondiale du Cacao (WCF), pour une réunion d'échange entre les partenaires industriels de l'Initiative Cacao et Forêts (ICF) et le Ministre Alain-Richard DONWAHI, qui en est le Président du comité de pilotage.

 

Dans son propos liminaire, le Ministre DONWAHI a mentionné le cadre restreint et peu formel de la rencontre en notant « qu’il permet d’aller au fond des sujets et de trouver des solutions pratiques aux problèmes qui se posent. ».

Ainsi, trois (3) sujets ont fait l’objet d’abord, de présentations par M. Assamoi Yapo, chef de l’unité de coordination de l’ICF au sein du Ministère des Eaux et Forêts et après, d’échanges, suite aux questions de M. Richard SCOBEY.

 

L'état d'avancement de l'ICF

De manière globale, l’ICF donne des satisfactions qui augurent des résultats probants en faveur de la préservation et la restauration du couvert forestier. La présentation fait état de la validation du budget de 126 milliards F CFA, du plan d’action consolidé des compagnies précisant les activités concrètes, leurs programmations annuelles, les zones d’intervention, les budgets et les impacts attendus, et de l’étude de faisabilité du projet de traçabilité national du cacao.

Le groupe thématique « Inclusion sociale » propose aux parties prenantes de l’ICF de s’aligner sur les normes de mesures de sauvegarde sociales et environnementales de la Banque Mondiale. La restitution des résultats de l’inventaire en cours des projets et des programmes dans les zones prioritaires est attendue pour le 02 juillet 2019. Aussi l’harmonisation des systèmes et des mesures de surveillance des forêts est recommandée et le soutien des Partenaires Techniques et Financiers est vivement sollicité en vue de l'adoption d'un système transparent de surveillance par satellite, y compris l'alerte à la déforestation, qui sera mis à la disposition du public pour que toutes les parties prenantes puissent mesurer et suivre les progrès accomplis dans la réalisation de l'objectif global de la lutte contre la déforestation. Les systèmes pilotes en cours sont : SST, Vivid Economics, Projet SODEFOR / Air bus  Starling, etc.

  1. Alain-Richard DONWAHI a rappelé l’urgence de la mobilisation des ressources financières requises pour réaliser des actions concrètes sur le terrain et a proposé l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds, des PTFs et partenaires privés, pour le financement des activités de l’Initiative Cacao et Forêts.

 

L'état d'avancement du dossier relatif au code forestier

Le projet du nouveau code forestier a été approuvé par le gouvernement ivoirien et déposé à l’Assemblée Nationale. Une première rencontre d’échanges a eu lieu entre le Ministère et la Commission de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l’Environnement de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, en charge des questions relatives aux Forêts, le 30 avril 2019. Une visite des sites par les parlementaires est en préparation au cabinet du Ministère, et la présentation de la nouvelle politique forestière est à l’ordre du jour de la prochaine session parlementaire. Les textes d’application de la Politique (le décret) ont été transmis aux parties prenantes pour observations et intégration des remarques.

La signature du décret ne saurait tarder car le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA est totalement engagé dans l’objectif de la reforestation.

Notons que l’une des mesures inscrite dans la politique portant sur la protection des forêts et la répression des actes délictueux est aujourd’hui en application avec la création de la Brigade Spéciale de Surveillance d’Intervention (BSSI) depuis février 2019. « La Brigade mène une lutte acharnée contre les délinquants et les fossoyeurs de la Forêt dans certaines régions du pays. Sa toile va s’étendre rapidement sur toute l’étendue du territoire national grâce aux moyens de locomotion, de transmission, de surveillance, de renseignement et d’intervention dont elle est dotée. Son effectif sera renforcé avec leur recrutement qui est en cours de réalisation. » a expliqué Monsieur le Ministre à ses interlocuteurs.

 

La liste des forêts classées selon leur degré de dégradation et leurs limites administratives

Présentée sur une carte de la côte d’Ivoire aux formats papier et numérique, elle a été officiellement remise par Monsieur le Ministre Alain-Richard DONWAHI à M. Richard SCOBEY, Président de la Word Cocoa Foundation. Elle sera mise à la disposition de toutes les parties prenantes de l’ICF et de la Société Civile. Le Ministère des Eaux et Forêts se chargera de rendre disponible toute actualisation.

 

Pour clore la rencontre, le Ministre a félicité les entreprises qui se sont déjà engagées ou ayant manifesté l’intention de participer à la gestion des forêts classées (SIAT, OLAM, Barry Callebaut, et récemment Mondelez) et invite les autres à faire de même.

 

Le Service Communication.

Le Ministre

M. ALAIN-RICHARD DONWAHI

Ministre des Eaux et Forêts


Edito du Ministre Agenda