VASTE OPERATION DE SAISIE DE LA BSSI

  
  

Après Yamoussoukro, Daloa et Korhogo, la Brigade spéciale de surveillance et d’intervention (BSSI) du Ministère des Eaux et Forêts, en activité depuis à peine 1 mois, procède à d’importantes saisies du 13 au 16 février 2019, à Abidjan et à l’intérieur du pays.

Koumassi, le 15 février 2019. A 100m de la place Inch’Allah, un camion remorque de 20 tonnes, est stationné devant un entrepôt entouré d’agents Eaux et Forêts. A l’intérieur, des madriers d’Iroko d’une dizaine de tonnes. Les éléments de la Brigade Spéciale de Surveillance et d’Intervention, viennent de mettre le grappin sur du bois scié illégalement. Selon les explications recueillies sur les lieux, l’information selon laquelle un camion de 20 tonnes serait chargé de bois frauduleux, a été donnée par un appel anonyme. C’est ainsi que les agents de l’unité d’élite ont pris en filature le véhicule suspect, jusqu’à son lieu de déchargement à Koumassi. Ainsi, les bois seront stockés dans un entrepôt utilisé par plusieurs locataires et seront ensuite disséminés sur le marché locale. 

En attendant de remonter à l’instigateur de ce sombre traffic de bois en plein Abidjan, les agents de la BSSI ont engagé des procédures de saisies.

Contiguë à l’entrepôt, un marché de vente de bois sur lequel les éléments de la BSSI procèdent à un contrôle inopiné. De grandes quantités de bois sciés à façon y sont découverts. Les agents des Eaux et forêts, font alors le constat d’usage et dressent un procès-verbal à l’endroit des commerçants véreux. Le bois saisi est évalué à environ 90 m3 pour une valeur approximative de 8 millions F CFA.

Ensuite, Cap est mis sur Bingerville. Devant les locaux de la Brigade Spéciale de Surveillance et d’Intervention, est stationné un camion remorque de 30 tonnes appréhendé dans la nuit du 14 au 15 février 2019 sur l’autoroute, en provenance de Gagnoa. A l’intérieur du camion, sont découverts des chevrons de Badi, Framiré et Badéma. Le volume de bois saisi est estimé à 150 m3, d’une valeur approximative de 7 millions F CFA.

Ainsi, la mission exécutée du 13 au 16 février 2019 dans diverses localités dont Biankouma, Odienné et Séguéla, a permis la saisie globale de 417 m3 de bois, équivalent approximativement à 168 arbres détruits pour un préjudice financier (valeur FCFA) estimé à 42,5 millions FCFA.

Ces successives missions de la BSSI qui ont abouti à plusieurs saisies, s’inscrivent dans la droite ligne de la politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts adoptée par le Gouvernement en mai 2018.

 

La rédaction

Le Ministre

M. ALAIN-RICHARD DONWAHI

Ministre des Eaux et Forêts


Edito du Ministre Agenda