APV-FLEGT

  
  

L’exploitation forestière illégale, principalement dans les pays tropicaux et le commerce illicite qui en est associé, constitue une cause de dégradation des forêts, d’appauvrissement des populations qui en vivent, de réchauffement climatique et d’évasion des recettes liées à la fiscalité forestière. Les pertes en revenus fiscaux sont estimées à 10 milliards de dollars US par an[1]. Selon Interpol, l’exploitation illégale représenterait 50% à 90% du volume des activités forestières dans les pays tropicaux[2].

Cette exploitation illégale traduit une mauvaise gouvernance du secteur forestier. Vu les différents enjeux globaux environnementaux et autres, il est important de prendre conscience que l’exploitation illégale n’étant pas seulement le problème des pays producteurs de bois, la protection des forêts doit être perçue comme une responsabilité collective.

Différentes initiatives ont alors été prises à cette fin par les pays occidentaux dont l’Union européenne (UE), qui, a adopté en 2003, son Plan d'Action pour l’Application des Réglementations Forestières, Gouvernance et Echanges Commerciaux (FLEGT en anglais) pour mettre fin à l’exploitation illégale du bois et au commerce qui lui est associé. Un élément important du Plan d’Action FLEGT de l’UE est le développement d’Accords de Partenariat Volontaires (APV) entre l’UE et les pays producteurs.

Afin d’améliorer de manière durable la gestion de ses ressources forestières et de conserver sa part de marché sur l’espace économique de l’Union européenne (UE), la Côte d’Ivoire s’est engagé dans les négociations d’un APV en juin 2013. Si les procédures de certification par l’industrie ont l’inconvénient d’être facultatives et autorégulées, les accords intergouvernementaux sont quant à eux long à négocier et à mettre en œuvre. Entre temps les exploitants illicites continuent d’agir en toute impunité d’où l’importance de mettre toutes les parties prenantes à contribution pour assurer conjointement une meilleure gouvernance forestière.

 

[1] Formulation and implementation of National Action plans to combat illegal logging and other forest crimes. Results of ENA-Fleg.World Bank Technical Paper.

[2] Guide de bonne gouvernance forestière.APV-FLEGT : exploitation et commerce légaux du bois une affaire de tous en province orientale, RD Congo, Mai 2015, Alphonse Maindo, Jean Luc Tulonde et Fraternel Amuri.

 

Fichier à télécharger

 

    Aucun fichier à télécharger
Le Ministre

M. ALAIN-RICHARD DONWAHI

Ministre des Eaux et Forêts


Edito du Ministre Agenda